François Bourguignon confirme les avantages du schéma l’AIRE

Colloque AIRE « Trois chantiers pour l’État-providence du 21ème siècle » le 16 septembre 2019 au Palais du Luxembourg.

L’hypothèse du revenu universel ?

François Bourguignon est chaire émérite à l’École d’économie de Paris, école qu’il a dirigée de 2007 à 2013. Auparavant, il a été l’économiste en chef et le premier vice‐président de la Banque Mondiale à Washington de 2003 à 2007. Le reste de sa carrière s’est déroulé au CNRS et à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Ses travaux, théoriques et empiriques, portent principalement sur la distribution et la redistribution des revenus dans les pays en voie de développement et dans les pays développés. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles dans les revues économiques internationales. Il a reçu au cours de sa carrière plusieurs distinctions scientifiques et enseigné dans plusieurs universités étrangères. Il a une riche expérience de conseil auprès de plusieurs gouvernements et d’organisations internationales.

Ses travaux des années 1997-1998 sur le thème « fiscalité et redistribution » ont constitué la première modélisation chiffrée d’une forme d’impôt négatif pour la France, inspirant la création en 2001 de la Prime pour l’emploi par le gouvernement de Lionel Jospin. Il a présidé le comité d’évaluation du RSA en 2008.

Son intervention éclaire plus particulièrement la question clé de l’individualisation de la fiscalité et des prestations sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *